Des « horribles gamines », espiègles et moqueuses, chevauchent des oiseaux de papier.

 

 

 

Un spectacle déambulatoire poétique, fait de calembredaines et de papier, où l’on s’arrête de temps en temps pour des rafales de mots.

Au gré de leur parcours, elles interpellent le passant sur des comptines vachardes, haïkoucous saugrenus, histoires abstruses, comme sorties des marges d’un cahier d’écolier…

haikoucous

Vous êtes amateurs d’expos et de salons ?
Venez à la maison
Je fais un grand vernissage
De mes ongles

Comme dirait Truffaud :Baisers ! volez !
Tout un programme !

Constater n’est pas tâter
Conspuer n’est pas puer
Consommer n’est pas sommer
Qu’on s’le dise


VIDEO
 

Avec Mika Caudal, Amanda Rubinstein, Marthe Drouin , Bénédicte Stalla-Bourdillon, Isabelle Sueurou Virginie Bracq
Conception, textes, mise en jeu : Pierre PREVOST
Costumes : Véronique VIGNERON

AUTRE VIDEO sur des textes de Jacques Prévert

LES ORIGAMINES VERSION JAPON

création Strasbourg 2012

 

cie acidu: théâtre de rue / teatro de calle / teatro da rua / street theater