Depuis quelques années on nous fait ce cadeau de nous solliciter beaucoup pour les fêtes de fin d'année.

Dans une année qui fut plutôt morose, c'est la période où les collectivités territoriales cassent la tirelire pour accompagner qui un défilé, qui un marché de Noël, qui un petit festival au pied du sapin. On nous dira: c'est de l'animation. Pas pour nous.

Pour nous c'est encore une fois l'occasion de raconter des histoires, de créer du lien imaginaire, de maintenir une magie quand la tendance est plutôt trivialement commerciale.

Les Fêtes de Noël nous sont chères parce qu'elles ressuscitent en nous une part d'enfance, parce que les légendes qui y ont trait tiennent de plusieurs cultures, notamment nordiques, provençales ou orientales, parce qu'enfin elles sont l'occasion de rêver, le grand retour du jouet, du conte et du jeu. Le tout quel que soit son âge, sa culture ou éventuellement sa religion.

A nous les kilomètres mais le plaisir aussi dont j'espère que vous serez nombreux à le partager avec nous. PP