Malaise, dopage, embouteillages, incendies, grippe, procès, déclarations, vacances, records.. voici venue la période où l'actualité, pour une fois, n'a pas le dessus et s'arrête en général, pour chacun, dans un rayon de 25m autour de son nombril.
C'est le cas pour nous aussi, même si -a contrario de la majorité de nos concitoyens - nous travaillons beaucoup et voyageons surtout, d'un site à l'autre, d'un public à l'autre, sans désemparer. L'actualité soudain s'arrête au public que nous découvrons, aux amis que nous retrouvons, à l'accueil que nous recevons, au lieu où nous jouons, où nous dormons, aux repas que nous partageons, bêtes de spectacle crapahutantes et obstinées cramponnées aux routes de l'été. Avec, en guise d'interludes, quelques coucous aux nôtres entre deux envolées.
En été, à force de festivals et de festivités, c'est le monde artistique qui fait l'actualité. Pour une fois. On ne va pas s'en plaindre...
Alors un petit coucou à ceux qui s'obstinent à consulter leurs courriels, et un souhait: que vous en profitiez...
Pierre P.