C'est le nom du festival Arts de la Rue de Bouillé St Paul, un petit bled de Maine et Loire de 360 âmes. Un festival chaleureux, convivial, qui ressemble fort à une fête de village traditionnelle sauf qu'à la place des concours de boules, de pêches et autres joyeusetés, ce sont des spectacles qui sont proposés. Et qui ne font pas tous dans l'unanimité, comme on a pu le voir cette année avec le Tony Clifton Circus, une trash-clownerie très engagée mais rendue, en l'occurrence et malheureusement, totalement indigeste par une sono trop puissante.

Nous y étions avec les Représentants, de retour après 10 ans et chargés d'ouvrir cette nouvelle édition, devant un public plus préoccupé de se tenir à l'abri du soleil que de nous suivre dans nos démonstrations. On gardera de ça un goût mi-figue mi-raisin, en tous cas avec la conviction de n'avoir pas joué dans le contexte le plus adapté. Comme quoi, on a beau se dire "tous terrains", il est des circonstances où on l'est moins...
Par ailleurs, ç'aura été un grand plaisir d'avoir le temps de cotoyer ce public, d'échanger avec lui, de croiser la cie Réverbère, Carnage, Calixte de Nigremont en ayant le temps de deviser. Un festival aidé par la région Poitou Charente et dont on souhaite qu'il puisse perdurer longtemps...