La fête de la musique ayant lieu cette année un dimanche, elle s'est trouvée prendre le relais de festivités plus théâtrales dans plusieurs endroits où nous avons joué, notamment Argenteuil (la Marquise) ou Amiens (Agrippine). Qu'il est loin le temps où la fête était surtout une invitation à jouer dans la rue, directement, sans sonorisation! Malheureusement, c'est devenu la Fête de la Sono, chaque lieu défiant l'autre à coup de décibels.
Du coup, quelques difficultés pour nos artistes à se faire entendre. Même si pour l'équipe d'Agrippine, ce fut un grand bonheur de se trouver dans la Fête de la Ville et son public nombreux, attentif, connaisseur. Ce genre de moment vous récompense de bien des déboires...
Même impression pour les Cornaqueurs qui, intervenant dans un grand parc, ont pu sans concurrence sortir leurs textes et facéties dans une écoute goguenarde et recueillie.
La veille c'était le retour de Mme Tantale, un retour agréable et bien accueilli, tout comme celui des Représentants à Niort, dans le cadre d'un festival ponctuel réunissant des amis avant tout, magnifiquement organisé, autour du SNOB, une formation musicale (et pas que...) de premier ordre. Niort, une belle endormie qui a l'air de se faire une belle insomnie !...

Pendant ce temps, sur France Inter, Philippe Val inaugure sa direction en se la jouant Val-de-mort sur un pommier. Que fait Harry Potter ?