Des petits bonheurs:
Un petit carnaval le 28 février à Mantes la Jolie avec, pour tous artistes rétribués, une fanfare et nos Grosses Légumes à Limay, en banlieue de Mantes la Jolie. Un petit carnaval mais une équipe qui se défonce dans le plaisir, des moufflets délurés, une bande de handicapés qui ne l'étaient certes pas de l'enthousiasme et du délire. Autant certains carnavals frisent le pensum autant d'autres redonnent de la pêche pour plusieurs mois. Celui-ci en était. Isabeau et Erick lui ont apporté leur plaisir de jouer. Et on se dit: ça doit impérativement pouvoir continuer.
La chorale de retour à Libourne, une ville où nous avions sévi en 2002 dans le cadre de Fest'art, le plus gros festival de rue du coin. Cette fois-ci nous étions en salle, une très belle salle, le Liburnia, pleine à craquer. Avec un public réputé pour n'être pas facile à dérider mais qui se dérida très vite, un public chaleureux et complice. C'est dans ces moments qu'on se dit qu'entre le public des salles et celui des rues il n'y a pas de hiatus et pas de différence. D'ailleurs, le programmateur (Dominique Beyly) est le même pour la rue et la salle. Avec un bon tiers de ce gros public installé au foyer, après, à picoler, tchatcher, pour prolonger le plaisir. Plaisir fort, équipe d'accueil dispo, sympa et compétente. Et on se dit encore: ça doit impérativement pouvoir continuer.
Et pourtant, on le sent le danger...

Minables: ces déclarations de békés et de métros qui n'ont rien compris, cette chasse à la petite bête dans les médias et sur les ondes pour pourrir ce beau mouvement de la Guadeloupe. Cette fierté retrouvée d'un peuple frère dont nous devrions tous pouvoir être fiers. La fraternité, dans notre république, a décidément du plomb dans l'aile. Démarches mesquines qui ne servent personne, même pas le gouvernement qui, en l'occurrence, ne sort pas grandi de l'affaire, ayant traité les choses grandement par dessus la jambe, tout comme ses amis du Medef. Ces efforts ridicules et mesquins pour salir le leader du LKP sont une infamie de plus alors qu'ailleurs, en conséquence directe de ce mépris larvé de la métropole pour ses colonies départementalisées, d'autres foyers sont allumés et d'autres actions et paroles nécessaires. Quoiqu'il en soit, je serais aux Antilles ou à la Réunion, je sais bien de quel côté je serais....
Lueur: en surfant sur la toile, ai découvert un petit mouvement qui dresse en catimini la tête: les Objecteurs de Croissance. Il y avait belle lurette que cette course à la croissance dont on nous rebat les oreilles à droite ou à gauche me mettait mal à l'aise -on voit le résultat aujourd'hui- et, du coup, sans savoir réellement ce qu'il y a derrière, le concept me séduit en tous les cas beaucoup. A suivre...
Haut les coeurs! Mars ou rêve!
Portez-vous bien
PP